La Matchless MRD 750cc réplica de jean-Paul

 

 

L’expérience acquise avec le café-racer de Sylvain (moteur 680cc) m’a décidé à réaliser la bête de mes rêves : le maximum de puissance pour le minimum de poids –

 

Pour ce qui est du moteur, j’ai donc repris les mêmes bases en modifiant la course qui est passée de 96 à 105mm, dans le but d’obtenir un peu plus de puissance mais surtout plus de couple aux bas régimes – La cylindrée est donc passée à 750cc ce qui est à mon avis le maximum acceptable pour la résistance de ce moteur monocylindre.

Pour ce qui est de la partie-cycle, j’avais connu dans les années 60 un Anglais qui roulait très fort avec des machines d’une légèreté inégalée . Il s’agissait d’Arthur Harris dit « Tutur ». Hors mon ami Pat French, installé à Bristol, après avoir fabriqué des répliques de Rickman venait de se lancer dans la refabrication de parties-cycles « Arthur Harris Replica » –

 

La voie était donc toute tracée – Cadre en tubes aviation – Fourche Cériani , moyeu avant Laverda, moyeu AR KTM, le tout en magnésium – Embrayage alu – Carter primaire en fibre de carbone, etc……….

 

 

 

 

Etant passionné par le motocross à l’ancienne et le pratiquant (je suis accessoirement un des fondateurs et trésorier de l’Association « AFAM Classic » site web: www.afamclassic.com ) j’ai toujours roulé sur des Matchless , ma première étant en 1961 une G80CS (33cv et 152 Kg) puis une G85CS ( 41cv et 140 Kg) et diverses Rickman Metisse Matchless dont le poids moyen était de 135Kg pour les moins lourdes et 45cv pour les plus puissantes (Kittées en 550 ou 600cc) –

 

 

 

 

 

Le résultat a été conforme à mes espérances : une machine de 116 Kg avec 53cv disponibles et surtout un couple d’enfer …………..

 

Ci-joint quelques photos de la construction et de la machine terminée

 

 

Pour ce qui est de la conduite, c’est bien sûr réservé aux gros bras, mais j’ai été stupéfait de la souplesse moteur – En course seules la seconde et la 3ème sont utilisées, avec un couple d’enfer à la sortie des virages –


Dans les sauts, grâce à son poids, elle saute plus loin et plus haut qu’une Rickman, tout en restant bien en ligne – Mais gare aux suspensions courtes !!

 

Sur la grille de départ, pas de problème : seconde – gaz….et on se
retrouve à faire le « holeshot » à coup sûr……….

 

Pour ce qui est de faire un café-racer avec ce moteur, je ne le conseille pas, car un moteur longue course comme celui-là ne saurait
résister aux hauts régimes!!!

www.motos-anglaises.com est une coopérative Internet dédiée à la moto classique d’outre manche, un espace de liberté où tous apportent leur grain de sel. Nous souhaitons partager nos connaissances dans la convivialité (presque toujours), la tolérance (obligatoire) et la bonne humeur.


webmestre@motos-anglaises.com