Page 1 sur 3

1000 NORTON

Publié : 25 nov. 2017, 08:32
par clubman
Vu au salon moto les glandes hier . Ca c'est du lourd . Image

Re: 1000 NORTON

Publié : 25 nov. 2017, 08:50
par Jivaro
Deux carbus et deux échappements, non ?? Si oui, je crois avoir une vague idée de provenance de la chose.

Re: 1000 NORTON

Publié : 25 nov. 2017, 13:48
par clubman
Jivaro a écrit :
25 nov. 2017, 08:50
Deux carbus et deux échappements, non ?? Si oui, je crois avoir une vague idée de provenance de la chose.
OUI

Re: 1000 NORTON

Publié : 25 nov. 2017, 15:23
par PPAT
clubman a écrit :
25 nov. 2017, 08:32
Vu au salon moto les glandes hier . Ca c'est du lourd . Image
Vue à Monthléry en juin... Je ne sais pas si elle a démarré... :shock:
PPat

Re: 1000 NORTON

Publié : 25 nov. 2017, 16:30
par Yeti
Bon, vous nous en dites plus ?
Yéti, curieux...

Re: 1000 NORTON

Publié : 25 nov. 2017, 18:12
par zerton
Eh ben tu vois Marcel, les jeunes, y z'ont rien inventé ! Il y avait déjà de la bande Velpeau ...

Re: 1000 NORTON

Publié : 26 nov. 2017, 16:23
par PHILIPPE
je crois pas que ce soit une 1000 :roll: mais miles serait plutôt le nom du malade qui a fabriqué ça


Image


Image


Image

Re: 1000 NORTON

Publié : 26 nov. 2017, 17:00
par david c
J'ai discuté hier avec le propriétaire ou vendeur, c'est une 750 cc monocylindre bi carbu 4 soupapes qui démarre à froid que sur les rouleaux et à chaud parait-il au kick .C'est une fabrication moteur et cadre entièrement artisanal.

Re: 1000 NORTON

Publié : 26 nov. 2017, 18:13
par guyader
Pourquoi " malade " ?

Pour ma part, je trouve cela plutôt bien réalisé et je suis même admiratif devant ceux qui entreprennent de tels travaux ( cf David c ).
Il semble y avoir eu des conceptions et solutions assez originales de retenues.
Après, sur le plan esthétique, cela peut se discuter, pour autant, je trouve que cela n' enlève rien au travail effectué.

A+,
Loïc.

Re: 1000 NORTON

Publié : 26 nov. 2017, 18:26
par Jivaro
Bon, ça a l'air d'être ce que je pensais. Dans les années 80/90, je faisais refaire mes magnétos par un anglais, qui avais finit par devenir un ami, Fred Cooper. Celui ci habitait dans un mobile home, dans la forêt, pas loin de Brands Hatch. Il a eu longtemps une boutique dans Londres. Fred n'était pas manchot des manivelles, pour construire, ni de la poignée de gaz. Il a été recordman du monde en dragster, dans les années début 70 je crois, avec un double Triumph pré-unit, accouplé en V dans un featherbed modifié, avec, au milieu du V un compresseur Shorrock à palette, aspirant le mélange par un Wall Phillips de deux pouces. Je genre de machin ou tu nettois le gicleur en passant le petit doigt dedans. Le nom était bien choisi:'Cyclotron'. Pour compléter sa retraite, il avait aménagé un genre de cabane de chantier, avec un intérieur bien 'british'. Des dizaines de petits tiroirs, remplis de pièces de magnétos, un joli petit tour à courroie, avec un boite de vitesses Triumph à embrayage commandé, qui permettait de passer les vitesses à la volée, sur le tour! Une microbilleuse maison, toute petite, adorable, et des milliers de choses à voir, toutes plus originales les unes que les autres. Et, bien sur, des tonnes d'anecdotes. Bon, on y passerait la journée. Revenons au mono. Autant Fred était plutôt désargenté, autant certains de ses voisins étaient à l'aise. L'un d'eux avait une Porsche 911, rutilante, et Fred avait une Ford Capri V6, bleu délavé, toit en vinyl noir granité en train de se barrer, jantes larges en tôle blanches, rouille et noires. Je regarde dans la Ford et voit deux leviers de starter de Triumph ou autre montés sur le volant, les câble en sortant passant dans la mousse du tableau de bord harmonieusement trouée d'un coup de tournevis. Je l'appelle, lui demande ce que c'est, il rigole, ouvre le capot et la!!!!!!! Un putain de compresseur volumétrique!!!!!! Et m'explique: Le voisin l'a nargué avec sa ferraille allemande à l'accélération, à lui, ancien champion de drag, donc compresseur, embrayage, by-pass et hop, au feu. Le micheton en machin germanique rigole, se pose à coté, Fred tire un levier, embraye le compresseur en ouvrant le by-pass d'admission et pan, la Porsche à ouattes millions de £, déposée!!!! Sur ce, le lascar achète un japoniaiserie, et dit à Fred que le mono c'est de merde, et mon Fred met en chantier une pétoire pour lui. Et je crois bien que c'est cette moto que j'ai vu dans son garage tout moisi. Un mono 750, double arbre, 4 soupapes, deux carbus, deux échappements, monté dans les bouts de Norton qui trainaient chez lui. Elle était beaucoup moins jolie que maintenant, mais je crois vraiment que c'est elle. Et re séance au feu, et re humiliation du voisin. Le tout aux alentours de 80 berges, avec une élégance et des manières très 'vieille cour', c'était du bonheur. Je pense souvent à mon pote Fred, qui est maintenant au paradis des mécanos, ou il doit nous concocter des anglaises d'enfer.

Re: 1000 NORTON

Publié : 26 nov. 2017, 18:27
par PHILIPPE
guyader a écrit :
26 nov. 2017, 18:13
Pourquoi " malade " ?
parce que faut bien etre un poil cinglé pour s'attaquer a la fabrication/construction d'un moteur

Re: 1000 NORTON

Publié : 26 nov. 2017, 18:43
par guyader
Merci Jivaro pour ce partage de souvenirs et d' infos !
Si je comprends bien, c' était un gars qui ne s' arrêtait pas aux apparences, et plein de malice.

Bon, sinon, des cinglés qui entreprennent et aboutissent à une réalisation qui fonctionne, sortie de leur chapeau, enfin, de ce qu' il y a dessous, ma foi, j' appellerais cela des créateurs... :wink:

A+,
Loïc.

Re: 1000 NORTON

Publié : 26 nov. 2017, 19:40
par Bertrand
Merci Daniel! :mrgreen:
Le 750 mono, c'est pas grand chose en fait, juste une bricolette de retraité! :mrgreen:

Image

Re: 1000 NORTON

Publié : 26 nov. 2017, 20:03
par Bertrand
Image

Re: 1000 NORTON

Publié : 26 nov. 2017, 20:03
par barbe en zinc
Bonsoir Daniel,par hasard ce ne serait pas lui.

Image