Les motos anglaises d'avant 1983

http://www.motos-anglaises.com/
Nous sommes le 17 févr. 2019, 23:40

Fuseau horaire sur UTC+01:00




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page « 1 2 3 »
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Restauration TR6C 1970
MessagePublié : 28 janv. 2019, 17:53 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 janv. 2007, 16:03
Messages : 12790
Localisation : BOURBONNAIS FRANCE
J ai retrouvé des soufflets neufs qui ont environ 15 ans dans une caisse dans le grenier :mrgreen:

Par rapport aux daubes coupées dans tout les sens de ma bonnie
Y a pas photo
Les vieux sont environ 2 ou 3 fois plus epais que les saloperies qui etaient montés


Haut
   
 Sujet du message : Re: Restauration TR6C 1970
MessagePublié : 28 janv. 2019, 18:53 
Hors-ligne

Inscription : 04 févr. 2007, 11:10
Messages : 2199
Localisation : F 73
Bonjour Denis,

vraiment détaillé ce post ! Bravo !
Au vu des remplacements de pièces, la facture doit s' allonger...

Concernant les axes de culbuteurs, et les toriques, je me demande s' il ne serait pas intéressant d' usiner les gorges pour monter des toriques avec un diamètre de toron plus épais, vu la finesse d' origine et le peu d' étanchéité qu' ils procurent...
Pour le montage des ressorts, effectivement, c' est une vraie galère pour passer l' axe dans le boîtier, ces ressorts se mettant systématiquement de travers, pris dans le filetage de l' axe.
Tricati avait évoqué un petit outil pour les centrer.
Je n' arrive pas à visualiser l' outil et la manipulation, l' alésage du boîtier étant très juste pour le passage de l' embout fileté de l' axe.
Je me demande si en entourant le filetage d' un peu d' adhésif, cela ne faciliterait pas la chose, en évitant ainsi que le ressort ne se prenne dans le filetage.
Pas encore essayé.

A+,
Loïc.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Restauration TR6C 1970
MessagePublié : 28 janv. 2019, 19:23 
Hors-ligne

Inscription : 04 févr. 2007, 11:10
Messages : 2199
Localisation : F 73
P.S :

pour la piste du roulement à rouleaux, en l' absence d' extracteur ad hoc, le fait de chauffer le carter suffit pour la faire sortir du carter, un coup de chauffe sur le carter pour la remettre en place...

A+,
Loïc.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Restauration TR6C 1970
MessagePublié : 28 janv. 2019, 21:29 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 févr. 2007, 08:09
Messages : 9466
Localisation : NORD DROME
Ce sujet de restauration mériterait sa place dans les pages techniques. 8)


Haut
   
 Sujet du message : Re: Restauration TR6C 1970
MessagePublié : 28 janv. 2019, 22:41 
Hors-ligne

Inscription : 04 févr. 2007, 11:10
Messages : 2199
Localisation : F 73
Tout à fait !

A+,
Loïc.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Restauration TR6C 1970
MessagePublié : 29 janv. 2019, 08:47 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 févr. 2007, 13:14
Messages : 1754
Localisation : Hauts de Seine
Il est intéressant de constater avec cet exemple que des motos importées des USA qui paraissent comme neuves peuvent nécessiter une réfection presque complète, même après une révision et remise en route qui ne permet pas de voir certains défauts.

Ce n'est pas une critique, juste une constatation. C'est assez normal pour des motos de cet âge et qui sont parfois restées longtemps sans rouler.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Restauration TR6C 1970
MessagePublié : 29 janv. 2019, 09:03 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 févr. 2007, 08:09
Messages : 9466
Localisation : NORD DROME
Assez classique quand on sait d'où elle vient……………... 8)


Haut
   
 Sujet du message : Re: Restauration TR6C 1970
MessagePublié : 29 janv. 2019, 10:47 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 nov. 2014, 14:33
Messages : 204
Localisation : Toulouse
guyader a écrit : *

Concernant les axes de culbuteurs, et les toriques ...
salut Loîc
Une gorge plus profonde pourrait être bien si l'épaisseur des capuchons le permet; après malgré tout je n'ai jamais eu de fuite sur les axes que j'ai remonté.
Pour les rondelles et ressorts, j'aborde toujours le sujet avec de la sérénité, beaucoup d'assurance presque de l’arrogance et une détermination totale. Et aussi un petit tournevis, alors ça marche du premier coup ou presque.
Pour la piste extérieure du roulement rouleaux, le chauffage marche bien à la pose , le carter est chaud et la piste froide; pour la dépose on chauffe forcément un peu les deux et je n'ai jamais réussi à la sortir proprement, ça dépend aussi peut-être des carters.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Restauration TR6C 1970
MessagePublié : 29 janv. 2019, 11:09 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 nov. 2014, 14:33
Messages : 204
Localisation : Toulouse
philippe c a écrit : *
Il est intéressant de constater avec cet exemple que des motos importées des USA qui paraissent comme neuves peuvent nécessiter une réfection presque complète, même après une révision et remise en route qui ne permet pas de voir certains défauts.
Non non, elle ne paraissait pas neuve du tout sauf les éléments remplacés guidon leviers, échappement ...etc, forcément ça fait brillant.
Elle ne m'a pas été vendue comme une moto restaurée, encore moins neuve mais simplement "dans son jus, remise en route" avec un prix en rapport. Et j'ai pu la voir en France après réservation.
Importé des USA ou d'ailleurs ou pas importé du tout c'est un peu pareil, on a des bonnes surprises et des moins bonnes; j'ai pas d'expérience bien meilleure avec du local.
La TR6C a été produite en petite série exclusivement pour le marché américain, elles viennent toutes de là-bas.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Restauration TR6C 1970
MessagePublié : 30 janv. 2019, 09:22 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 janv. 2013, 11:18
Messages : 304
Localisation : TOURS
denis l a écrit : *
philippe c a écrit : *
Il est intéressant de constater avec cet exemple que des motos importées des USA qui paraissent comme neuves peuvent nécessiter une réfection presque complète, même après une révision et remise en route qui ne permet pas de voir certains défauts.
Non non, elle ne paraissait pas neuve du tout sauf les éléments remplacés guidon leviers, échappement ...etc, forcément ça fait brillant.
Elle ne m'a pas été vendue comme une moto restaurée, encore moins neuve mais simplement "dans son jus, remise en route" avec un prix en rapport. Et j'ai pu la voir en France après réservation.
Importé des USA ou d'ailleurs ou pas importé du tout c'est un peu pareil, on a des bonnes surprises et des moins bonnes; j'ai pas d'expérience bien meilleure avec du local.
La TR6C a été produite en petite série exclusivement pour le marché américain, elles viennent toutes de là-bas.
Tu as fait vraiment une super restauration, très belle moto et merci pour ces précisions :wink:
J'aimerai bien entendre sa musique.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Restauration TR6C 1970
MessagePublié : 30 janv. 2019, 14:23 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 nov. 2014, 14:33
Messages : 204
Localisation : Toulouse
5 - Mise au point

On en est là début juillet 2018 :

[ img ]

Il fait plus de 30°, ce n'est pas favorable à la remise en route

[ img ]

Mise en route

Le 13 juillet la température est acceptable, quelques litres d'essence à 2% et elle démarre au 2eme coup de kick (content de moi).
Réglage de l'avance au stroboscope agrémenté d'une engueulade avec l'assistante :
- Elle : "C'était presque bon"
- Lui : "Parfait, avant ou après l'index ?"
- Elle : " ..."
- Lui : "Avant ou après ???"
- Elle : "... Je sais plus !".
On y est arrivé quand même.

Un petit essai autour du quartier, pas mal mais il y a des ratés entre 1500 et 2000 à vue de nez, pas de compte tour sur la TR6C.
Et c'est parti pour 3 mois de bidouillages de l'allumage, carburation, câblage, déjà commentés dans le post Trispark de Michelm.
Après de hauts temporaires et des bas majoritaires, le problème est définitivement résolu début novembre 2018 en remplaçant l'allumage Trispark par un Sparx basique.

Fourche opus 3

Elle coule tellement que j'ai l'impression d'avoir des fuites plein le moteur.
Démontage, les joints toriques sont encore découpés mais moins, y a une sorte de progrès, on en était à 2x41. Commande à 123 Roulements de 1,79x41 et 1,5x41, pour rappel les joints origine sont en 2,62x40,95. Pour mettre toutes les chances de mon coté, j’arrondis le bord supérieur de la bague bronze; après essai le 1,79 est très légèrement endommagé, il serait peut-être passé en soignant la lubrification mais comme j'en ai marre ce sera le joint 1,5x41. Pour le filetage fin le produit spécialisé Loctite a une résistance au desserrement pas négligeable, je vais essayer un vieux tube d'étanchéité hydrocarbures GEB que Philippe recommandait il me semble.
C'est le bon couple pour ces gobelets taiwanais, la fourche fonctionne correctement et ne fuit enfin plus.

Joints boitiers culbuteurs

Au fur et à mesure des resserrages culasse les joints de boitier taiwanais eux aussi (D&Q Hight Quality NE Non Abestos) lentement s'extrudent, d'abord sur l'échappement puis plus légèrement sur l'admission; au 4eme resserrage et réglage soupapes, plus de doutes il faut agir, ça ne va pas s'arranger tout seul.
Chez les principaux fournisseurs on ne trouve que ces joints asiatiques, il n'y a plus les joints armés dont le quadrillage imprimait artistiquement les plans. La solution joint cuivre ne m'emballe pas avec un serrage périphérique à 7 N.m, ça va pas l'écraser des masses. C'est en parcourant le forum Britbikes que je tombe sur les joints Covseal armés par une feuille d'acier qui me tentent bien, on ne les trouve qu'aux US :
https://thebonnevilleshop.com/triumph-t ... 348-e9348/

En format lettre, ils arrivent à la maison en 5 jours et m'inspirent confiance.
Desserrage de tous les boulons culasse pour démonter les boitiers, les vieux joints sont complètement détruits et il y a eu des fuites dans les puits de culasse. Avec leur rigidité et leur poids, les nouveaux tiennent bien les tiges de culbuteurs, le montage est déjà plus facile.
A l'usage sur 200 miles pas de fuite, pas de déformation et seulement 1 vis et 1 écrou périphériques à resserrer à 7 N.m, les principaux à 25 N.m n'ont pas bougé.

Carburateur

Ça va de mieux en mieux, il est temps de s'attaquer au carburateur rinçé et dont le filtre touche presque le réservoir d'huile. Ça fait près d'un an que Burlen n'arrive pas à sortir de carburateurs et repousse régulièrement la disponibilité, il en passe de temps en temps chez les distributeurs. LP Williams a une pipe du bon modèle et un 930/300 que je modifierai avec le boisseau 3.5 anodisé et un gicleur 230.
Mis à part qu'il est certain que je n'ai pas la bonne pipe, le part list 1970 n'est pas très cohérent sur le raccordement des carburateurs, je me rendrai compte qu'il est même erroné. C'est encore sur Britbikes que je trouve une explication logique aux différents montages :
http://www.britbike.com/forums/ubbthrea ... Post279632

Il faut prendre la peine de le lire, en particulier les commentaires sur les part list; on y voit aussi l'appareil à redresser les carbus.
En résumé :

montage rigide avant 1969 que j'avais sur la moto : pipe E3304 goujons 5/16, joint papier, cale tufnol, petit joint torique 99-1153 (Amal 622/101), rondelles écrous 5/16 :

[ img ]

montage souple post 69 que j'ai maintenant : pipe E9973 goujons épaulés 5/16 1/4 gros joint torique 70-9711, rondelle caoutchouc 5/16, rondelle cuvette écrous 1/4

[ img ]

on voit bien l'espace ~1,4mm entre la pipe et le carbu, il n'y a pas de risque de déformation, le rondelle cuvette est en butée sur l'épaulement 5/16. C'est marrant parce que LP Williams précise pour le joint 70-9711 "If for carb intake use AMA 622/101" !

La différence petit joint Amal 622/101 0,07" , gros joint Triumph 70-9711 0,1"

[ img ]

Très bien ce montage souple, le carbu ne chauffe pas et avec la nouvelle pipe plus courte je peux facilement démonter le filtre. Comme il est probable que le gros joint 70-9711 Williams soit en NBR et se mette à gonfler, j'ai commandé en fournitures des 2,62 x 32,99 FPM résistant aux hydrocarbures en différentes dureté 70, 80 et 90.
Le carbu neuf avec boisseau anodisé est parfait également, il nécessite seulement du starter à froid pour démarrer.

à suivre le testament


Haut
   
 Sujet du message : Re: Restauration TR6C 1970
MessagePublié : 30 janv. 2019, 14:46 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 janv. 2013, 12:59
Messages : 3840
Localisation : 94
Sympa tout ça !
As tu un conseil à donnee pour les durites essence stp


Haut
   
 Sujet du message : Re: Restauration TR6C 1970
MessagePublié : 30 janv. 2019, 19:25 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 nov. 2014, 14:33
Messages : 204
Localisation : Toulouse
Luc, ces durites étaient déjà sur la moto, elles sont pas mal; on voit l'essence et elles n'ont pas trop durci.
On trouve ces lignes fuel toutes prêtes mono ou bi-carbu, on peut aussi les faire soi-même avec les spigots, ferrules et le petit outil à sertir.
Sur mes autres motos je n'ai jamais réussi à trouver une durite légère qui reste souple bien longtemps.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Restauration TR6C 1970
MessagePublié : 01 févr. 2019, 18:55 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 nov. 2014, 14:33
Messages : 204
Localisation : Toulouse
Conclusion

- Coût restauration
5600 € de TFSE mais j'ai de l'occase en plus (compteur, bielles, arbres cames, poussoirs, carburateur, rupteurs ...) et du neuf non utilisé (garnitures frein, kit bras oscillant, kit roulement direction, Trispark).

- Refabrications
Entre les bielles hors cote (?), les poussoirs à finir, les goujons qui pètent, les gobelets foireux, les joints en lasagne, les bagues à ajuster et les soufflets tristes, il est judicieux de récupérer le plus possible. Tout l'éclairage Lucas d'époque est bien plus beau que le neuf exotique.
Un dernier exemple, boite LF Harris UK made avec l'oeil pas en face du trou (Feked m'en a renvoyé un immédiatement):

[ img ]

- Prestations
Ça devient de plus en plus difficile de trouver un rectifieur, un soudeur alu, un zingueur ou un chromeur.

- Satisfaction
La position de conduite est idéale pour aller chercher un cubit de 5 litres à la cave, dans le sac à dos il repose confortablement sur la selle et à 56 mph on déjà largement assez d'air. La tenue de route est bonne avec la suspension neuve et le freinage suffisant dans la circulation dense de l'agglomération Toulousaine. Grosse amélioration aussi de la transmission et de la carburation. Côté allumage, ça marchait aussi bien en vis platinés, dommage qu'on en trouve plus.

Je l'aimais bien avant mais je la préfère nettement aujourd'hui

[ img ]


[ img ]


Dernière modification par denis l le 11 févr. 2019, 18:45, modifié 1 fois.

Haut
   
 Sujet du message : Re: Restauration TR6C 1970
MessagePublié : 01 févr. 2019, 22:22 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 mars 2008, 00:42
Messages : 5222
Localisation : Colomiers/Toulouse
Bon et quand est ce qu'on va faire un tour?

Appelle et on va boire une bière à Cadours


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page « 1 2 3 »

Fuseau horaire sur UTC+01:00


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], zerton et 6 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas modifier vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Aller : 

Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduction française officielle © Miles Cellar