La BSA B33 1953 de Marc

Cette moto je l’ai acheté à Pau, en 1995 je crois, elle devait être géniale, impeccable, super, tournante, bref, rien à faire quoi.

Évidemment, 900 kilomètres plus tard je découvre une moto quasi complète, non tournante,  » mais rien de grave je te jure « , je me doute que la chasse au pigeon est encore ouverte à cette époque. Elle est de couleur noire, peinte à la brosse à cabinets, dégueule de partout, elle a sa carte grise, me fait pitié …. J’en ai ras le bol de perdre mon temps, cherche ce modèle avec CG depuis longtemps, et conclut l’affaire.
Quelle affaire.

Cette moto est une ruine, bariolo-restaurée du début à la fin, et j’entreprends de démonter le tout.

La jante arrière ne posera pas de difficultés, elle tenait par le reste de rechromage à 2 balles qu’elle avait subi, les deux kits chaîne sont morts les dents du tambour AR plus fines qu’un rouage de montre.

En vidant le réservoir d’huile, je retire environ 200 grammes de corindon de sablage industriel, genre grenaille de chevrotine qui te perce un blindage de char d’assaut en 2 minutes… Tous les points de pivotement du cadre sont atteints de Parkinson aigu.

Puis, je passe au moteur, alors là, le top.

Dans le carter, un trou de la taille d’une orange, rebouché avec de la colle bi composant loctite immitation couleur alu, on y voit rien, piston percé, serré, et rayé façon crash de l’airbus au mont sainte Odile.

Tout le reste sera à l’avenant, circuit électrique en fil de lampe de chevet, visserie soudée à l’arc, 1 kilo de choucroute sur le réservoir qui avait du subir les fureurs du géant vert ayant vu sa copine au pieu avec le nain simplet.

J’ai donc compris que il me restait à re-construire intégralement cette moto, ce qui fut fait sur 5 ans et n’aurait pas pu se terminer sans le secours génial et généreux d’un autre ami motard en bratagne et très bon connaisseur des anglaises, car ayant déménagé entre temps, puis m’étant bien abîmé le dos lors de ce déménagement, je n’aurais pas pu finir seul.

Déclaçage

Et voila que maintenant cette moto trouvera je l’espère un amateur qui en prendra bien soin.

Amicalement

Marc V.

www.motos-anglaises.com est une coopérative Internet dédiée à la moto classique d’outre manche, un espace de liberté où tous apportent leur grain de sel. Nous souhaitons partager nos connaissances dans la convivialité (presque toujours), la tolérance (obligatoire) et la bonne humeur.


webmestre@motos-anglaises.com