Triumph T 90 Pièce inconnue

Ici nous parlons de motos anglaises classiques.
Nous ne sommes ni un club ni une association. Ce site est le travail d'amis passionnés qui partagent leurs connaissances dans la convivialité et la tolérance. Ce site est ouvert à tous mais pour des raisons de transparence vous devez vous inscrire !!
Le site est gratuit et il grandit si chacun participe, vous pouvez tous participer soit par une page album sur votre moto, soit par un sujet technique lors d’une réparation, soit en scannant un catalogue …… Vous avez, ici, la possibilité de ne pas être un simple consommateur mais un acteur, merci de donner un peu de votre temps …

Modérateurs : Pachi, gigi, Tricati, Bertrand, rickman, Yeti

midaume
Messages : 203
Inscription : 17 sept. 2022, 14:32
Localisation : Mâcon

Triumph T 90 Pièce inconnue

Message non lu par midaume »

Bonjour, quelqu'un sait il à quoi sert cette petite pièce vissée sur le gros écrou en bout d'embiellage côté transmission primaire ?Merci.
Image

Image
Image
yvan d
Messages : 580
Inscription : 15 nov. 2015, 19:48
Localisation : 71 macon

Re: Triumph T 90 Pièce inconnue

Message non lu par yvan d »

un reniflard ?
Avatar de l’utilisateur
Pachi
Messages : 6846
Inscription : 19 janv. 2007, 19:30
Localisation : Madrid

Re: Triumph T 90 Pièce inconnue

Message non lu par Pachi »

Ressemble plus l’écrou du bout d'un ensemble d'amortisseur de couple avec une contre écrou interne..., ce qui n'a pas de sens parce que ta moto tu nous avais dit que ne montait pas un amortisseur de couple.

PS: ...moi la première chose que j'avais fait avant de toucher rien sur ma RE fut rechercher toute l'information mécanique possible avec le dowload d'archives de libre disposition et l'achat de manuels d'atelier, part list..., parce que malheureusement personne du MAC connaissait au plus moindre détail mon modèle et je préfère bricoler avec le yeux fermes dans un coin obscur a bricoler dans un atelier bien éclairé, la moto sur un banc mais sans lumières et la plus moindre idée de ce que je dois faire.
midaume
Messages : 203
Inscription : 17 sept. 2022, 14:32
Localisation : Mâcon

Re: Triumph T 90 Pièce inconnue

Message non lu par midaume »

Si bien sûr il y a un amortisseur de couple,le tout fixé par le gros écrou de la photo, je parle de la petite pièce qui doit faire 1 cm de diamètre et d'une forme particulière.
Difficile de trouver des documents,parts list ou éclaté moteur pour cette machine..
Peut être au club Triumph UK...
Avatar de l’utilisateur
jean-luc
Messages : 1592
Inscription : 25 janv. 2007, 19:45
Localisation : Montpellier
Contact :

Re: Triumph T 90 Pièce inconnue

Message non lu par jean-luc »

Un contre écrou venant appuyer sur la queue du vilo ?
Avatar de l’utilisateur
Pachi
Messages : 6846
Inscription : 19 janv. 2007, 19:30
Localisation : Madrid

Re: Triumph T 90 Pièce inconnue

Message non lu par Pachi »

Je partage l'avis de jean-luc.

Il faudra que tu étudies s'il y a quelque sorte de rondelle pour bloquer l’écrou et en cas de n'y trouver aucune après étudier si le petit vis interne, vise dans l’écrou, fait pression contre la queue du vilo.
Xpongebob
Messages : 1386
Inscription : 17 déc. 2013, 18:38
Localisation : Bordeaux

Re: Triumph T 90 Pièce inconnue

Message non lu par Xpongebob »

Ça ressemble à un siège de clapet de surpression. La queue de vilo est percée côté transmission ?
Avatar de l’utilisateur
Pachi
Messages : 6846
Inscription : 19 janv. 2007, 19:30
Localisation : Madrid

Re: Triumph T 90 Pièce inconnue

Message non lu par Pachi »

Xpongebob a écrit : 23 déc. 2023, 16:36 Ça ressemble à un siège de clapet de surpression. La queue de vilo est percée côté transmission ?
Xpongebobo, en cas d’être une siège de n'importe quelle sorte de clapet de surpression, a part d'avoir la queue du vilo percée (pareil que sur ma Ducati pour lubrifier le couple des engrenages de transmission primaire, engrenage du vilo et de la couronne de l'embrayage, dans un carter primaire étanche), on ne devrait pas avoir une sorte de diaphragme ou de ressort avec une boule entre le bout de la queue et la siège du possible clapet?

PS: j'avais écarté quelque sorte de clapet de surpression parce que le carter primaire de la T90 n'est pas étanche, mais bon, a 1935 l'industrie de la moto encore était en pleine époque de tester plusieurs idées.
Avatar de l’utilisateur
Tricati
Messages : 7271
Inscription : 19 janv. 2007, 21:52
Localisation : Ouest Lyonnais
Contact :

Re: Triumph T 90 Pièce inconnue

Message non lu par Tricati »

Oui, reniflard, même chose sur les moteurs Nourish Weslake entre autres !
PAT-72
Messages : 24
Inscription : 26 févr. 2008, 12:16
Localisation : Le Mans

Re: Triumph T 90 Pièce inconnue

Message non lu par PAT-72 »

Bonsoir, c'est bien un reniflard mais il est incomplet. Il est monté aussi sur les 350 SW, regarde sur le forum militaire hmvf.co.uk triumph 3SW à la page 7. (Je suis nul en informatique pour mettre des phots). Bonne soirée.
Avatar de l’utilisateur
Pachi
Messages : 6846
Inscription : 19 janv. 2007, 19:30
Localisation : Madrid

Re: Triumph T 90 Pièce inconnue

Message non lu par Pachi »

Très intéressant..., je te donne un coup de main PAT-72.

Image

Image

Il s'agit d'un diaphragme et malheureusement ne servent pas les miens que je m'ai fait pour monter dans le sutell de ma gaita! :lol:

Pour ce qui dit la discussion: https://hmvf.co.uk/topic/41872-triumph-3sw/page/7/ malheureusement le diaphragme de la photo c'est maison. Je dis malheureusement parce qu'il faudra le refaire en cas de n'en être pas trouvable.

Pour ce qu'on regarde sur les photos le diaphragme se compose de 2 pièces:
  • une pièce de support, une fine tôle concave avec un profil qui se recoupe contre les 4 créneaux du vis intérieur pour ne bouger pas en même temps qui se centre et de l'autre bout avec un lèvre qui repose contre la base plat du bout du vilo, et
  • une membrane, une sorte de joint circulaire hébergée dans le rebord ou lèvre du support concave (mais qui dépasse son rebord quelques millésimes pour appuyer contre la base du bout du vilo et après de serrer le vis céder pour revenir au même plain que le rebord du support concave en tôle), d'un matériel qu'assure une bonne étanchéité contre le bout du vilo (dont plain sera la siège du clapet), et qui en soit déformable (qui s'arque dans le centre sous une pression d'huile sortie du trou du centre du vilo avec un seuil d'ouverture qu'ouvrira le passage de l'huile vers l’extérieur), mais résiliant, qui retourne a sa position plat avec force après de cesser une pression déterminée comme seuil de fermeture, qui surement ne soit pas très haut donc la pression d'huile sera petite après d'avoir passe par les trous des araignées du maneton.
Vraiment, il faut être un habile et doué bricoleur pour fabriquer un diaphragme semblable.

En ces moments je n'ai jamais teste aucun matériel pour couper une membrane semblable pour se tenir sous la pression d'une pompe a huile, seulement pour tenir la pression de la poche a air de ma gaita. Mais bon, une autre option c'est remplacer la siège concave par une tôle plat et couper une membrane en néoprène pour boucher le trou du vilo..., si la tole c'est fine peut etre qu'une forte pression la déforme entre les 4 créneaux et que l'huile sorte vers le carter primaire a petits jets..., ce qui supposera un moindre problème au moment que l'huile inonde le carter primaire, qui deviendra en grave problème dans le cas de n'apercevoir pas de la perte d'huile, ce qui finira avec un grippage du moteur par manque d'huile.

Je ne sais pas, tout a l'air d’être très simple, mais comme je ne connais pas ce système de diaphragme en concret les doutes me coincent. Dans le cas de ne trouver pas un bon diaphragme de fiabilité et efficace prouves, je préférerai boucher le bout du vilo avec une plaque firme et solide et un joint et puis viser a fond le petit vis, en ce cas le vis serait un bouchon qui servira comme endroit d'inspection pour vérifier que la pompe d'huile envoie pression vers le vilebrequin en cas de doute.

PS: si c’était toi qui a démonté l'amortisseur de couple, jette un coup d’œil dans le banc de ton atelier et les alentours a la recherche du diaphragme (ou de n'importe quelle tôle ronde qui ait bouche le trou du vilo), parce que ta moto a du rouler par force ou avec le diaphragme ou avec quelque chose entre le vis et le bout du vilo qu'ait bouche le trou de la queue du vilo...

Vraiment, d’être comme ça le système de clapet de surpression Triumph a 1937, j'estime encore plus la mécanique de ma Royal Enfield model J de 1937 dont clapet de surpression c'est un ressort et une boule qui jette l'huile avec un excès de pression directement dans le réservoir d'huile placé dans le même carter moteur, en ce qui supposa (pour ce que j'ai vu), un magnifique avantage de modernité a l’époque.
Avatar de l’utilisateur
jean-luc
Messages : 1592
Inscription : 25 janv. 2007, 19:45
Localisation : Montpellier
Contact :

Re: Triumph T 90 Pièce inconnue

Message non lu par jean-luc »

Bonne idée de faire renifler le reniflard dans le carter primaire. :idea:

Et si en plus il fait (un peu) contre écrou ... :roll:
Avatar de l’utilisateur
Pachi
Messages : 6846
Inscription : 19 janv. 2007, 19:30
Localisation : Madrid

Re: Triumph T 90 Pièce inconnue

Message non lu par Pachi »

J'ai du mal a penser qu'un reniflard se place au but du vilo..., peut être soit parce que je suis habitue a ma Ducati qui profite le canal de graissage du maneton par le contrepoids droit et la queue du vilo pour graisser les engrenages de la transmission primaire.

En tout cas on devrait étudier si le canal de la queue du vilo c'est indépendant et commence par un trou dans le même axe de la queue a l’intérieur du moteur (dans le cas d'un reniflard), ou continue internement le canal de graissage par le contrepoids droit et communique avec le canal du maneton donc en ce cas c'est un clapet de surpression.

Surement un fois que le moteur tourne on pourra vérifier si l'huile sort a jets (le cas d'un clapet de surpression), ou simplement par la queue du vilo sortent les vapeurs résiduels internes de la combustion avec quelques gouttes d'huile (le cas d'un reniflard). En ce dernier cas peu importe si le clapet monte ou non le diaphragme et surement qu'on aura un carter primaire (qui n'est pas étanche), toujours graisseux.

PS: Sincèrement, d’être le clapet d'un reniflard, se ressemble au clapet de ma gaita plus que ce que je pensais..., celui qui a fait le design du moteur de la T 90 ne serait pas par hasard écossais?
Xpongebob
Messages : 1386
Inscription : 17 déc. 2013, 18:38
Localisation : Bordeaux

Re: Triumph T 90 Pièce inconnue

Message non lu par Xpongebob »

Disons que pour renifler, ça fait un petit trou comparé au volume d’air déplacé par le piston et à sa vitesse…
Avatar de l’utilisateur
jean-luc
Messages : 1592
Inscription : 25 janv. 2007, 19:45
Localisation : Montpellier
Contact :

Re: Triumph T 90 Pièce inconnue

Message non lu par jean-luc »

Xpongebob a écrit : 24 déc. 2023, 10:00 Disons que pour renifler, ça fait un petit trou comparé au volume d’air déplacé par le piston et à sa vitesse…
Une fois la dépression établie dans le bas moteur ( après quelques tours de vilo ) , le reniflard n'a plus grand chose à évacuer.
Son rôle étant de moucher plutôt que de renifler.
Répondre